C'est reparti...

 

Oyez oyez braves gens !

 

Cela fait 10 mois et demi que je suis chez moi. J'ai vu passer un été, un automne, un hiver et un printemps. Les bourgeons ont explosé il y a deux semaines, l'herbe est vert fluo. Nous avons cette chance, ici, d'avoir de l'eau et de la fraîcheur.

La dernière fois que j'avais passé une si longue période sans bouger de manière significative remonte à 2013. 9 ans...

Je vais repartir. Demain, mardi après-midi. Je le sais depuis 5 minutes, allez... quelques heures, peut-être quelques jours.

J'ai terminé de travailler vendredi, je n'ai plus aucun engagement avant début novembre, me voici donc avec 5 mois et demi de liberté.

Me préparer, trier, tout mettre en ordre, lessiver, ne rien oublier... Même si je suis rôdée en la matière, j'avance méticuleusement, avec application.

 

Je pars découvrir les Pyrénées, comme l'an dernier, et j'espère, en prenant soin de moi, pouvoir rentrer cette fois-ci autrement qu'en ambulance et pas avant la fin d'octobre. Je devrai aller tranquille, boire beaucoup, bref... prendre soin de mon organisme. Une espèce de test.

 

Comme l'année passée, j'ai d'abord l'intention de descendre jusque dans les Pyrénées orientales chez mes amis Thérèse et Thierry où je laisserai mon vélo vert. 1000 km. L'itinéraire sera évidemment différent, moins long, plus direct mais montagneux tout de même. Après le Jura sud, je rejoindrai le Rhône dont je couperai le grand virage de Lyon pour le rattraper un très bref instant, puis je filerai dans les monts d'Ardèche, les Cévennes, le Languedoc... J'ai pour objectif de visiter le Mont Gerbier de Jonc ainsi que le Mont Aigual, entre autres... De chez mes amis je rejoindrai le point de départ de ma marche (vers Ustou) par un quelconque moyen motorisé. Puis je marcherai... longtemps. J'ai envie de silloner le parc des Encantats, c'est là que la douleur m'avait obligé à prendre au plus court, puis à stopper. J'ai une revanche à prendre. J'aimerais traverser ce massif autrement qu'en utilisant mes bâtons de marche comme cannes anglaises, pour profiter pleinement de ce qui m'avait paru très beau malgré ma fracture du plateau tibial. Et puis je continuerai... si le cœur m'en dit.

 

Contrairement à l'an dernier, je ne transporterai pas toutes mes affaires de marche sur mon vélo, elles partiront demain également, soigneusement emballées, par Mondial Relay. Je devrais ainsi être légère.

 

Ces derniers jours ont été étouffés de chaleur, mais à partir de ce soir et pour les sept prochains jours, les températures annoncées oscillent entre 7 et 20 degrés. Et ça ira très bien comme ça. Un vent du nord semble se préparer à souffler, je suis preneuse !

 

Comme d'habitude, je tâcherai de mettre mon site à jour régulièrement. Je croise les doigts pour une météo complaisante, de la pluie seulement entre 23 et 4 heures, et des journées pas trop chaudes.

 

A tout bientôt sur les petites routes, les chemins, les sentiers...